Boom de l'emploi dans le secteur solaire en Europe : 39 % de travailleurs solaires en plus l'année dernière

Boom de l'emploi dans le secteur solaire en Europe : 39 % de travailleurs solaires en plus l'année dernière
Table
  1. Répartition géographique et principales activités
  2. Défis futurs : le déficit de compétences


Selon le dernier rapport de SolarPower Europe, le secteur photovoltaïque européen connaît une augmentation notable de l'emploi. En seulement un an, ce chiffre a augmenté de 39 %. Fin 2022, 648 000 salariés étaient inscrits contre 466 000 en 2021. On estime que, si la tendance actuelle se poursuit, l'année 2023 se clôturera avec un total de 800 000 travailleurs dans ce secteur.

Auparavant, on s'attendait à ce qu'il atteigne un million d'employés d'ici 2030, mais grâce aux politiques industrielles renouvelées et à la montée de la transition énergétique, cet objectif devrait être atteint d'ici 2025. De plus, on s'attend à ce que d'ici 2027, ce chiffre s'élève à 1,2 million de travailleurs.

Répartition géographique et principales activités

La Pologne est en tête de liste des pays de l'UE en matière de création d'emplois dans le secteur solaire, avec 150 000 salariés. L'Espagne et l'Allemagne suivent le classement, avec chacune environ 100 000 travailleurs dans le domaine solaire.

Concernant les activités spécifiques du secteur, l'installation continue d'être le segment dominant, employant 84% des travailleurs. La gestion et l'entretien des installations représentent 8 % de la main-d'œuvre, tandis que les emplois à haute valeur ajoutée dans le secteur manufacturier représentent un peu plus de 7 %.

Défis futurs : le déficit de compétences

Malgré une croissance prometteuse, le secteur est confronté à des défis considérables, notamment en termes de formation et de compétences. Walburga Hemetsberger, PDG de SolarPower Europe, a souligné l'importance de garantir que les projets photovoltaïques sont gérés et installés par des professionnels formés et de confiance.

Pour relever ces défis, SolarPower Europe a proposé sept recommandations politiques :

  1. Évaluations nationales pour identifier les déficits de compétences.
  2. Campagnes d'information et d'éducation sur les emplois verts.
  3. Formation spécialisée pour les professionnels du secteur.
  4. Programmes de requalification basés sur les exigences d’une transition énergétique équitable, en utilisant les Net-Zero Industry Academies.
  5. Adaptation des politiques énergétiques aux demandes de compétences du secteur.
  6. Faciliter la mobilité de la main-d’œuvre dans l’UE, en reconnaissant les compétences et la formation au-delà des frontières.
  7. Intégrer les besoins du secteur solaire dans les politiques d’immigration actuelles.

Avec ces avancées et adaptations, l’avenir du secteur photovoltaïque en Europe semble à la fois brillant, prometteur et stimulant.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up