Des chercheurs chinois développent un dispositif innovant pour parvenir à une « climatisation à coût zéro »

Des chercheurs chinois développent un dispositif innovant pour parvenir à une « climatisation à coût zéro »
Table
  1. Qu'est-ce que le ZESRC et comment ça marche ?
  2. Des résultats prometteurs
  3. Un avenir durable


Dans un monde confronté à des températures extrêmes dues au changement climatique, la recherche de solutions durables et efficaces pour climatiser nos espaces est devenue plus cruciale que jamais. Dans ce contexte, l’Université de Technologie de Wuhan a franchi une étape importante avec le développement d’un appareil capable d’offrir la climatisation à coût nul. Cet article explore le fonctionnement et les implications de Refroidisseur radiatif commutable sans énergie (ZESRC).

Qu'est-ce que le ZESRC et comment ça marche ?

Le ZESRC, ou Refroidisseur radiatif commutable sans énergie, est une solution innovante composée d'une série de matériaux aux propriétés particulières. Ce dispositif, conçu pour s'adapter dynamiquement aux variations de température, repose sur la capacité de ses matériaux à se dilater ou à se contracter avec les changements thermiques. Les différents coefficients de dilatation thermique de ces matériaux permettent à l'appareil d'alterner entre les modes de refroidissement et de chauffage, obtenant ainsi une climatisation efficace sans consommation d'énergie supplémentaire.

Cette approche représente non seulement une avancée technologique, mais également un pas en avant vers la durabilité environnementale, offrant un moyen de maintenir le confort des intérieurs des bâtiments sans encourir les coûts énergétiques et économiques habituels.

Des résultats prometteurs

La conception optimale du ZESRC comprend trois couches clés : une couche de refroidissement radiatif en bas, un actionneur sensible à la température au centre et une couche de chauffage solaire en haut. Les expériences ont démontré son efficacité à toutes les saisons de l'année, réussissant à réduire la température interne jusqu'à 7,1°C en été et à l'augmenter jusqu'à 7,5°C en hiver, par rapport aux conditions extérieures.

De plus, la recherche est allée plus loin en développant une carte qui montre l'efficacité de l'appareil en fonction de différents climats, démontrant que le ZESRC peut réduire la consommation énergétique d'un bâtiment de 14,3 % par rapport à d'autres systèmes de climatisation conventionnels.

Un avenir durable

L’importance de cette avancée ne se limite pas seulement à ses bénéfices immédiats en termes de climatisation et d’économies d’énergie. Il représente une étape importante vers l’adaptation de nos infrastructures au changement climatique, offrant une solution pratique et durable qui peut être intégrée à la construction de nouveaux bâtiments ou à la rénovation de structures existantes.

La recherche a été publiée dans le ESPION Journal de photonique pour l'énergie.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up