Des milliards de tonnes d’hydrogène enfouis : la ruée vers l’or des énergies propres commence

Des milliards de tonnes d’hydrogène enfouis : la ruée vers l’or des énergies propres commence
Table
  1. L’histoire de l’hydrogène doré
  2. Petroma et la production d'énergie propre
  3. Le potentiel de l’hydrogène géologique


Dans un monde constamment à la recherche de solutions durables pour l’avenir énergétique, une ressource souterraine promet de révolutionner la façon dont nous comprenons et utilisons l’énergie propre. On estime qu’il y a des milliards de tonnes d’hydrogène naturel piégées sous terre, suffisamment pour répondre à toutes les demandes projetées pendant des centaines d’années. Un rapport inédit du United States Geological Survey l'identifie comme une nouvelle ressource primaire, déclenchant ainsi une nouvelle ruée vers l'or énergétique.

L’histoire de l’hydrogène doré

La ruée vers l’or noir, le pétrole, a débuté en 1959 aux États-Unis. De même, la ruée vers l’or de l’hydrogène a peut-être connu son moment décisif en 1987, lorsqu’à Bourakébougou, au Mali, un puits sec s’est révélé être une source naturelle d’hydrogène. Suite à un accident qui a provoqué un incendie massif, les analyses ont montré que le gaz était de l'hydrogène pur à 98 %. Cet événement a marqué le début de l'utilisation de l'hydrogène naturel comme source d'énergie propre, Bourakébougou devenant le premier village à bénéficier de cette énergie verte.

Petroma et la production d'énergie propre

En 2012, la société Petroma (aujourd'hui Hydrome) a installé le premier groupe électrogène au monde alimenté à l'hydrogène naturel sans émissions à Bourakébougou. Cette innovation a ouvert de nouvelles possibilités pour la production d’hydrogène vert, un carburant propre aux nombreuses applications. Contrairement aux méthodes traditionnelles qui nécessitent de grandes quantités d’eau et d’énergie renouvelable, l’hydrogène géologique offre une alternative plus durable et plus efficace.

Le potentiel de l’hydrogène géologique

Geoffrey Ellis du United States Geological Survey a étudié le potentiel mondial de l'hydrogène géologique, révélant que jusqu'à 5,5 milliards de tonnes de cette ressource pourraient exister dans les réserves souterraines. Cette quantité astronomique pourrait répondre à la demande projetée de 500 millions de tonnes par an pendant des centaines d'années, même si seul un faible pourcentage était récupéré.

Bien que l’extraction de l’hydrogène géologique présente des défis, tels que son inaccessibilité et l’éventuelle libération de méthane, les opportunités sont immenses. Cela pourrait non seulement réduire la dépendance aux combustibles fossiles et minimiser l’impact environnemental, mais aussi ouvrir la voie à une nouvelle ère d’investissement et de développement technologique dans le secteur énergétique.

Via Les géologues soulignent le début de la « ruée vers l’or » de l’énergie hydrogène (ft.com)

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up