Élimination progressive du charbon en Chine : politiques visant à rendre le charbon non rentable

China leads a strategy that Western governments can learn from: policies to make coal unprofitable compared to renewable energy.
Table
  1. La Chine mène une stratégie dont les gouvernements occidentaux peuvent s’inspirer : des politiques visant à rendre le charbon non rentable par rapport aux énergies renouvelables.
  2. La tarification du carbone est essentielle dans les politiques visant à rendre le charbon non rentable
  3. Mettre fin au traitement préférentiel pour le charbon
  4. Remplacer le charbon par davantage d’énergies renouvelables
  5. Améliorer les réseaux pour l'énergie renouvelable
  6. Investissez dans le stockage d’énergie
  7. Renforcer la réglementation sur l’électricité au charbon
  8. Gérer la transition pour les travailleurs et les régions
  9. Conclusion


La Chine mène une stratégie dont les gouvernements occidentaux peuvent s’inspirer : des politiques visant à rendre le charbon non rentable par rapport aux énergies renouvelables.

En tant que premier producteur et consommateur mondial de charbon, la Chine est confrontée à des défis importants pour réduire sa dépendance à l'égard de ce combustible fossile hautement polluant. Le charbon représente plus de 60 % de la production d'électricité de la Chine et a alimenté la croissance économique rapide du pays au cours des dernières décennies. Cependant, le charbon étant un contributeur majeur à la pollution atmosphérique et aux émissions de carbone, la Chine doit mettre en œuvre des politiques visant à rendre le charbon non rentable afin d’atteindre son objectif de zéro émission nette d’ici 2060.

Une stratégie clé, dont les gouvernements occidentaux peuvent tirer des leçons, consistera à mettre en œuvre des politiques visant à rendre le charbon non rentable par rapport aux énergies renouvelables. En érodant la rentabilité du charbon, la Chine peut accélérer sa transition du charbon vers des sources d'énergie plus propres comme l'énergie solaire, éolienne et hydroélectrique.

La tarification du carbone est essentielle dans les politiques visant à rendre le charbon non rentable

Imposer une tarification rigoureuse du carbone aux centrales électriques au charbon est essentiel pour rendre le charbon non compétitif. Cela pourrait impliquer la mise en place d’un système national d’échange de droits d’émission ou une taxation du charbon en fonction de sa teneur en carbone. Fixer un prix significatif aux énormes volumes de dioxyde de carbone produits par la combustion du charbon augmente les coûts d’exploitation des centrales au charbon par rapport aux énergies renouvelables à faibles émissions.

La Chine dispose déjà de programmes pilotes de plafonnement et d’échange dans plusieurs provinces. Il est essentiel d’étendre ce phénomène à une échelle beaucoup plus grande, avec des prix absolus élevés du carbone, pour avoir un impact concret sur l’économie de l’énergie alimentée au charbon. Alternativement, des taxes provinciales ou nationales sur le carbone fixées à des niveaux rendant le charbon non rentable pourraient également stimuler la transition.

Mettre fin au traitement préférentiel pour le charbon

Alors que la Chine a investi massivement dans les énergies renouvelables comme l’énergie solaire et éolienne, l’énergie au charbon bénéficie toujours d’un traitement préférentiel sous forme de subventions, d’allégements fiscaux et de réglementations favorables dans de nombreuses régions. L’élimination progressive de ces politiques et la mise en œuvre de politiques visant à rendre le charbon non rentable sont essentielles à l’établissement de règles du jeu équitables.

Une analyse récente suggère que les énergies renouvelables pourraient déjà être moins chères que le charbon en Chine sans le traitement préférentiel accordé au charbon. La suppression des subventions directes pourrait à elle seule augmenter les coûts d’exploitation des centrales au charbon de 10 à 15 %. Combinée à la tarification du carbone, la suppression de l'avantage de subvention du charbon constitue une puissante incitation financière à se tourner vers les énergies renouvelables.

Remplacer le charbon par davantage d’énergies renouvelables

Alors que l'énergie charbonnée devient financièrement peu attractive en raison de la tarification du carbone et de la réduction des subventions, il est essentiel d'accélérer considérablement le déploiement des énergies renouvelables pour supplanter la part de marché du charbon.

La Chine est déjà en tête du monde en termes de capacité totale installée d’énergies renouvelables. Ils ont plus trois fois plus production d'énergie renouvelable déployée que le pays le plus proche, les États-Unis. Cependant, le charbon continue de dominer la production d’électricité avec plus de 1 000 GW de capacité. Pour éliminer progressivement le charbon, la Chine doit construire rapidement des centrales solaires, éoliennes, hydroélectriques et nucléaires dans tout le pays, soutenues par des investissements majeurs dans les infrastructures de transmission.

Le 14e plan quinquennal chinois vise à ce que les énergies renouvelables représentent plus de 50 % des nouvelles installations électriques. Augmenter encore cet objectif et proposer des politiques favorables aux énergies renouvelables pourrait accélérer la disparition du charbon.

Améliorer les réseaux pour l'énergie renouvelable

Les centrales au charbon fournissent une production d’énergie constante et contrôlable par rapport à la production variable d’énergie solaire et éolienne. Le système de réseau électrique chinois manque actuellement de flexibilité pour gérer des niveaux très élevés d'énergies renouvelables.

Des investissements majeurs sont nécessaires pour moderniser les réseaux de transport, étendre les infrastructures à haute tension et mettre en œuvre les technologies de réseaux intelligents. Cela permettra à la Chine de continuer à développer les énergies renouvelables et de les intégrer en douceur dans le système à mesure que la capacité de production de charbon diminue. De nouvelles politiques visant à rendre le charbon non rentable seront utiles.

Le renforcement des connexions entre les provinces est également essentiel pour équilibrer les énergies renouvelables intermittentes dans des régions plus vastes. Un réseau modernisé et flexible est la clé d’un système électrique hautement renouvelable.

Investissez dans le stockage d’énergie

Outre l’amélioration des réseaux de transport, la construction de stockage d’électricité à grande échelle est cruciale pour gérer des fractions plus importantes de l’énergie solaire et éolienne. Le stockage contribue à stabiliser la production renouvelable, à adapter la production à la demande et à fournir des services de réseau.

La Chine aura besoin d’un plus grand déploiement de batteries à grande échelle et d’installations de stockage hydroélectrique par pompage à l’échelle nationale. Ceux-ci peuvent être facturés en utilisant l’excédent d’énergie renouvelable et distribuer l’électricité selon les besoins, permettant ainsi aux énergies renouvelables de remplacer le charbon de manière fiable.

Renforcer la réglementation sur l’électricité au charbon

Des normes d’émissions plus strictes, des exigences d’efficacité et des plafonds de capacité pour les centrales au charbon existantes peuvent accélérer leur mise hors service à mesure que les énergies renouvelables se développent.

Les propositions politiques récentes incluent des politiques visant à rendre le charbon non rentable, telles que l'imposition de niveaux d'émissions ultra-faibles qui peuvent nécessiter des rénovations coûteuses. La hausse des prix du carbone éroderait la rentabilité de nombreuses centrales au charbon plus anciennes et plus sales. La Chine doit également veiller à ce qu’aucune nouvelle capacité de production de charbon ne soit ajoutée à mesure que la demande diminue.

Gérer la transition pour les travailleurs et les régions

La transition de la Chine vers l'abandon du charbon aura un impact profond sur les régions et les travailleurs producteurs de charbon. Les gouvernements centraux et provinciaux devront fournir un soutien substantiel à travers des programmes de reconversion, une aide financière et des plans de revitalisation économique régionale.

Garantir que les groupes concernés puissent effectuer une transition en douceur atténuera les défis politiques et sociaux à mesure que le charbon sera progressivement éliminé. Cette assistance globale est essentielle pour gérer une transition juste.

Conclusion

Pour que la Chine puisse sortir de sa dépendance au charbon, il faudra recourir simultanément à plusieurs politiques visant à rendre le charbon non rentable. La tarification du carbone, la suppression des subventions, la promotion des énergies renouvelables, la modernisation des infrastructures électriques et le renforcement des réglementations peuvent progressivement rendre le charbon non rentable. Grâce à des programmes de transition favorables, la Chine peut rapidement fournir à la production de charbon des alternatives énergétiques propres.

Même si les obstacles techniques, les changements réglementaires et les politiques visant à rendre le charbon non rentable sont considérables, les impératifs environnementaux et sanitaires liés à l’élimination progressive du charbon sont clairs. Les décideurs politiques chinois doivent agir de manière décisive si le pays veut progresser vers sa vision d’un avenir plus durable et à faibles émissions de carbone.

Le plus lu :

Go up