Energy Flexlab Ørestad : Premier quartier autofinancé et économe en énergie au monde

Energy Flexlab Ørestad : Premier quartier autofinancé et économe en énergie au monde
Table
  1. Des solutions énergétiques intelligentes à la rescousse
  2. Energy Flexlab Ørestad : point de rencontre pour l'innovation
  3. Ørestad : le laboratoire énergétique du futur
  4. Objectifs à long terme


Image : olli0815 – Dépôtphotos.

La recherche inlassable de la neutralité climatique a conduit différentes entreprises à unir leurs forces à Ørestad, un quartier de Copenhague. Leur mission : créer la première zone au monde autosuffisante et économe en énergie.

Des solutions énergétiques intelligentes à la rescousse

Grâce à la collaboration d'Ørestad Innovation City Copenhagen (ØICC) et d'entreprises de premier plan du quartier, on espère transformer Ørestad en un véritable laboratoire énergétique. Sa vision se concentre sur des solutions énergétiques intelligentes et des bâtiments flexibles qui garantissent un approvisionnement électrique durable, sûr et stable, tout en réduisant les émissions de CO.2.

Sophie Bruun, responsable du secrétariat de l'ØICC, a exprimé l'espoir que cette initiative démontre le pouvoir de la collaboration pour réaliser des avancées écologiques significatives.

Energy Flexlab Ørestad : point de rencontre pour l'innovation

Sous le nom « Energy Flexlab Ørestad », diverses entreprises et entités sont déjà en phase de développement. Parmi les premiers participants figurent la chaîne hôtelière Bellagroup, TDC Net, Københavns Kommune, Salling Group, Andel Energi, Energidanmark, IBM Danmark et, bien sûr, ØICC.

Ces organisations cherchent non seulement à promouvoir le projet, mais, à travers leurs bâtiments, elles souhaitent optimiser, stocker et générer de l'énergie renouvelable. Jack Kristensen, d'Andel Energi, a souligné l'importance de ce type d'initiative en soulignant que la flexibilité de la consommation est essentielle pour atteindre un bilan énergétique plus efficace.

Ørestad : le laboratoire énergétique du futur

L'infrastructure moderne déjà existante à Ørestad fait du quartier un endroit idéal pour tester ces innovations. Un exemple de cette modernité est le projet de Bellagroup d'inaugurer une installation solaire de 16 000 m² sur le toit du Bella Center d'ici fin 2023.

Salling Group avait déjà commencé sa collaboration avec Flexplatformen en 2022, connectant tous ses magasins Netto. Désormais, avec le projet d'Ørestad, ils cherchent à étendre l'initiative à d'autres magasins du quartier. Parallèlement, TDC Net offrira une flexibilité de consommation à travers ses centres téléphoniques, assurant ainsi le réseau mobile de la zone.

Objectifs à long terme

Au-delà de fonctionner comme un laboratoire de transition écologique, le projet d'Ørestad cherche à établir un modèle dans lequel les zones urbaines peuvent prendre en charge une partie de leur propre approvisionnement local. Le Danemark pourrait ainsi réduire ses investissements dans le stockage de l’énergie et l’expansion du réseau électrique.

Ce projet ambitieux vise non seulement à fournir une électricité plus abordable uniquement à partir de sources renouvelables, mais également à réduire l’exploitation des centrales électriques de 40 % d’ici 2030.

Via oicc.dk

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up