Génie ou folie ? Une entreprise chinoise développe une petite batterie nucléaire qui pourrait permettre à votre futur téléphone de fonctionner pendant 50 ans sans recharge

Génie ou folie ?  Une entreprise chinoise développe une petite batterie nucléaire qui pourrait permettre à votre futur téléphone de fonctionner pendant 50 ans sans recharge
Table
  1. Batteries nucléaires chinoises : la fin des chargeurs ?
    1. Petites batteries nucléaires, grands changements
    2. Comment fonctionne la batterie Betavolt ?
    3. Réputation toxique contestée
    4. Un changement paradigmatique dans l’électronique


Les batteries Betavolt sont capables de produire de l’électricité de manière stable et autonome pendant 50 ans sans nécessiter de charge ou d’entretien.

Batteries nucléaires chinoises : la fin des chargeurs ?

Une entreprise chinoise, Betavolt Technology, a innové avec une batterie nucléaire capable de faire fonctionner un téléphone pendant 50 ans sans avoir besoin de le recharger. Cette avancée représente un grand pas dans la miniaturisation des batteries atomiques, avec des dimensions de seulement 15 x 15 x 5 mm. Cette petite batterie, utilisant 63 isotopes nucléaires, génère 100 microwatts et 3 V d'électricité grâce au processus de désintégration radioactive.

Actuellement, la batterie est en phase de test pilote. Betavolt a des plans de production de masse pour des appareils commerciaux tels que des téléphones et des drones. En outre, il suggère des applications dans les équipements aérospatiaux, l’intelligence artificielle, les équipements médicaux, les capteurs avancés et les microrobots.

Inspirée par des appareils tels que les stimulateurs cardiaques et les satellites, l'entreprise pékinoise cherche à devenir leader dans ce domaine, devant les institutions et entreprises scientifiques européennes et américaines.

Petites batteries nucléaires, grands changements

Cette technologie pourrait éliminer le besoin de chargeurs portables et de banques d’alimentation, créant ainsi des appareils fonctionnant en continu sans dégradation de leur capacité et de leur durée de vie. Betavolt affirme que ses batteries, contrairement aux batteries lithium-ion actuelles, ne prennent pas feu et n'explosent pas lorsqu'elles sont percées ou à haute température.

Ces batteries pourraient permettre aux drones de voler en continu, aux téléphones qui ne s’éteignent jamais et aux voitures électriques sans avoir besoin d’être rechargées. Bien que les batteries nucléaires soient actuellement utilisées dans les engins spatiaux et les systèmes sous-marins, Betavolt utilise une approche différente et plus accessible.

Comment fonctionne la batterie Betavolt ?

Betavolt utilise le nickel-63 comme source d'énergie et des semi-conducteurs en diamant comme convertisseurs. La conception comprend un semi-conducteur en diamant monocristallin de seulement 10 microns d’épaisseur, avec une feuille de nickel-63 de 2 microns entre deux convertisseurs de semi-conducteur en diamant. L'énergie de désintégration du nickel-63 est convertie en courant électrique.

Les batteries ont une longue durée de vie, une densité énergétique élevée et fonctionnent bien à des températures extrêmes (-60 à 120 degrés Celsius). Sa conception modulaire permet de connecter plusieurs batteries pour une plus grande production d'énergie, idéale pour la technologie automobile et les systèmes d'intelligence artificielle.

Réputation toxique contestée

Malgré les craintes liées à l'énergie nucléaire, dues à des tragédies comme Tchernobyl ou Fukushima, Betavolt assure la sécurité de ses batteries. Ils affirment qu'ils n'émettent pas de rayonnement externe, ce qui les rend adaptés aux dispositifs médicaux implantables, tels que les stimulateurs cardiaques et les implants cochléaires. De plus, après la désintégration des isotopes nucléaires, ils deviennent du cuivre, qui est non radioactif et ne présente aucune menace pour l’environnement.

Un changement paradigmatique dans l’électronique

Bien que cela puisse ressembler à de la science-fiction des années 1950, cette technologie pourrait transformer radicalement l’électronique, en proposant des appareils sans fil et toujours allumés. Cela représente un changement potentiel dans l’utilisation de l’énergie nucléaire, ouvrant la voie à une nouvelle ère dans les technologies des batteries.

Folie ou génie ? Qu'en penses-tu?

Plus d'information: www.betavolt.tech

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up