La Chine met en service le premier réacteur nucléaire de quatrième génération au monde

La Chine met en service le premier réacteur nucléaire de quatrième génération au monde
Table
  1. La Chine mène l’ère nucléaire avec un réacteur de quatrième génération
    1. Qu'est-ce qu'un réacteur de quatrième génération ?
    2. Le HTR-PM de la Baie de Shidao
    3. Fonctionnalités innovantes du HTR-PM
    4. Un avenir prometteur pour l’énergie nucléaire en Chine


La Chine a marqué une étape importante dans l'histoire de l'énergie nucléaire en inaugurant le premier réacteur nucléaire commercial de quatrième génération (Gen IV) au monde. Ce réacteur, situé à la centrale nucléaire de Shidao Bay, dans la province du Shandong, est récemment entré en service.

La Chine mène l’ère nucléaire avec un réacteur de quatrième génération

Qu'est-ce qu'un réacteur de quatrième génération ?

Les réacteurs de quatrième génération représentent l’avenir de la technologie nucléaire. Contrairement à leurs prédécesseurs, ils promettent d’être plus économiques, plus sûrs et plus efficaces. Ces réacteurs ont évolué sur plusieurs générations : les réacteurs de Première Génération étaient expérimentaux ; ceux de la Deuxième Génération, les premiers commerciaux ; ceux de la Troisième Génération, versions améliorées de la seconde ; et maintenant, la Quatrième Génération, qui intègre des technologies innovantes et des conceptions avancées.

Le HTR-PM de la Baie de Shidao

Le réacteur HTR-PM, mis en service commercialement le 6 décembre 2023, est un exemple marquant de ces évolutions. Sa conception a été perfectionnée au fil des décennies, intégrant des technologies remontant aux années 1950.

Ce réacteur particulier, l'un des trois de Shidao Bay, se compose de deux réacteurs à lit boule reliés à une turbine à vapeur de 210 MWe et à une soufflante à hélium pour le refroidissement. Son système de combustible est basé sur des « billes » d'uranium et de carbone, enfermées dans un boîtier en céramique.

Fonctionnalités innovantes du HTR-PM

Le HTR-PM est capable de générer 2 x 250 MWth et la température de sortie de vapeur atteint 500 °C. Ses innovations en matière de sécurité comprennent un refroidissement passif, un carburant résistant aux hautes températures, une régulation automatique de la réaction de fission et la capacité de gérer les urgences sans aide extérieure. De plus, son système de refroidissement à l’hélium élimine le besoin de le placer à proximité de grandes étendues d’eau.

Un avenir prometteur pour l’énergie nucléaire en Chine

Développé par l’Université Tsinghua, China Huaneng Group et China National Nuclear Company, le HTR-PM fournira non seulement de l’électricité et de la vapeur à l’industrie pétrochimique, mais servira également de modèle pour les futurs réacteurs destinés à remplacer les centrales à charbon. à l'intérieur de la Chine dans les décennies à venir.

Cette avancée place la Chine à l’avant-garde de la technologie nucléaire, ouvrant de nouvelles possibilités pour un avenir énergétique plus propre et plus sûr.

Via www.tsinghua.edu.cn

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up