La France lance une « prime à la réparation », elle versera jusqu'à 25 euros aux personnes qui font réparer leurs vêtements ou chaussures

Francia lanza un “bono de reparación”, pagará hasta 25 euros a las personas que lleven a remendar su ropa o zapatos
Table
  1. Promotion de la réparation de vêtements et de chaussures
    1. Répondre à l’augmentation de la consommation textile
    2. Comment ça marche
    3. Détails du programme
    4. Objectifs et financement


Aujourd'hui est lancé en France le « chèque réparation », un programme qui offre aux consommateurs des réductions sur la réparation de vêtements et de chaussures auprès de professionnels accrédités, sur le modèle du programme existant pour les appareils électroménagers dans le pays français.

Promotion de la réparation de vêtements et de chaussures

Répondre à l’augmentation de la consommation textile

La mise en place de ce programme répond à une augmentation de la consommation d'habillement et de chaussures, puisque seulement 31 % des 826 000 tonnes achetées annuellement en France sont recyclées. L'objectif est de réduire la consommation et de favoriser l'intégration de l'industrie textile dans le économie circulaire.

Comment ça marche

Pour accéder au bonus, les consommateurs doivent se rendre chez l'un des 593 réparateurs agréés, dont 327 couturières et 254 cordonniers, recensés sur le site Internet géré par Remodelerun éco-organisme financé par l'industrie textile.

Détails du programme

Le programme exclut les sacs, les sous-vêtements et le linge de maison. Par exemple, si réparer un trou coûte 12 euros, un bonus de 7 euros sera appliqué, laissant le client ne payer que 5 euros. Les montants des bonus varient en fonction de la réparation, et peuvent se cumuler jusqu'à 60% du coût total.

Objectifs et financement

En 2019, 16 millions d'objets ont été réparés en France, avec l'objectif de porter ce chiffre à 21,6 millions. Le programme, financé par le Fonds Réparation avec des fonds privés de 154 millions d'euros pour 2023-2028, vise également à sensibiliser à la réparation et à l'auto-réparation, notamment en formant des réparateurs.

Un bon moment à retenir :

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up