Le « Newton de Gaza » : un jeune Palestinien illumine les abris grâce à son ingéniosité et à l’énergie éolienne

Le « Newton de Gaza » : un jeune Palestinien illumine les abris grâce à son ingéniosité et à l’énergie éolienne


Au cœur de Gaza, un garçon palestinien de 15 ans, Hussam Al-Attar, est devenu une lueur d'espoir et d'ingéniosité, ce qui lui a valu le surnom de « Newton de Gaza ». Hussam a réussi à éclairer les abris des personnes déplacées à Rafah en utilisant des outils de base et de l'énergie éolienne, malgré de graves coupures de courant.

Hussam, élève de l'école Jabel Mukaber, dans le nord de Gaza, a présenté une idée brillante et pratique pour résoudre le problème des pannes de courant. Armé uniquement d'outils de base, il a utilisé une dynamo et des pales pour exploiter l'énergie éolienne, générant ainsi de l'électricité pour éclairer les abris sombres et froids. La motivation derrière sa solution innovante était simple mais profonde : il voulait apporter de la joie à ses neveux jumeaux et atténuer la solitude et la peur qu'ils ressentaient dans l'obscurité de son magasin.

J'ai regardé mes neveux jumeaux et j'ai vu la peur dans leurs yeux ; Quand il faisait noir, ils se sentaient seuls à l’intérieur du magasin. Alors j'ai pensé... Vous apporter de la joie et illuminer cet endroit.

Hussam Al-Attar

Ayant lui-même été déplacé, Hussam et sa famille ont dû fuir leurs maisons à Beit Lahia, traversant Al-Nasr et Khan Yunis à pied jusqu'à atteindre Rafah, près de la frontière égyptienne. Dans ces circonstances difficiles, la détermination de Hussam à avoir un impact positif sur sa communauté se démarque.

Créer de l’électricité malgré des ressources rares

Malgré la rareté des ressources, Hussam a réussi à créer des ventilateurs qui produisent de l'électricité grâce à des générateurs. Tout d’abord, il s’est procuré du matériel disponible dans les environs improvisés des abris pour personnes déplacées.

Récupérant des composants d'appareils électroniques mis au rebut ou endommagés, Hussam a rassemblé les éléments essentiels pour ses générateurs électriques de fortune. Ces composants peuvent inclure des bobines, des fils et des aimants, tous essentiels à l’exploitation de l’énergie électrique.

Hussam a ensuite construit une turbine simple mais efficace en utilisant des matériaux disponibles localement. Il a acheté une dynamo au marché pour seulement 1 shekel. Une fois cette dynamo mise en rotation, elle produisait de l'électricité. Les pales de la turbine, construites avec des matériaux légers mais solides, ont été positionnées pour capter la force du vent. Lorsque le vent interagissait avec ces pales improvisées, il mettait la turbine en mouvement.

Sa mère, pleine de fierté, a souligné le talent inné de Hussam et sa capacité à transformer des objets apparemment banals en quelque chose d'utile. Des familles dans le besoin se sont même tournées vers lui pour les aider à réparer ses outils électriques.

Avec le rêve de devenir un inventeur et un découvreur, Hussam reste optimiste quant aux possibilités de la vie malgré les défis en Palestine. Il dit également qu’il y a de nombreux adolescents innovants comme lui à Gaza. En tant que « Newton de Gaza », Hussam Al-Attar ne se contente pas d'éclairer des abris ; il ouvre la voie à un avenir meilleur et plein d’espoir face à l’adversité.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up