Le nouveau moteur Rolls-Royce pour les vols hybrides-électriques termine avec succès sa première combustion

Le nouveau moteur Rolls-Royce pour les vols hybrides-électriques termine avec succès sa première combustion
Table
  1. Destination : Mobilité aérienne avancée
  2. L'évolution électrique et au-delà
  3. De l'idée à la réalité en un temps record
  4. Au-delà des batteries
  5. Prochaines étapes


Le géant de l’automobile et de l’aéronautique Rolls-Royce a franchi une étape importante dans l’aviation hybride-électro. Son nouveau moteur à petite turbine a réalisé avec succès son premier test de combustion. Mais ce n'est pas tout, le plus révolutionnaire de ce moteur est sa conception basée sur une technologie de combustion innovante qui garantit des émissions ultra faibles.

Destination : Mobilité aérienne avancée

Ce moteur n’est pas une simple invention pour rester en laboratoire. Il est en cours de développement pour constituer le cœur d’un système de turbogénérateur conçu pour le marché de l’Advanced Air Mobility (AAM).

Pouvez-vous imaginer des taxis aériens ou des avions électriques décollant verticalement des toits ? C’est précisément ce que recherchent les véhicules eVTOL et eSTOL. De plus, ce moteur a le potentiel de révolutionner non seulement les avions, mais aussi les hélicoptères, les groupes auxiliaires de puissance et même l’industrie de la défense.

L'évolution électrique et au-delà

L'engagement de Rolls-Royce va au-delà du prototype. Ils se concentrent sur la création de systèmes d’alimentation et de propulsion entièrement électriques et également hybrides.

Matheu Parr, directeur client dans la section électrique de Rolls-Royce, souligne que cette nouvelle turbine représente une énorme avancée pour le secteur. En outre, on s’attend à ce qu’avec ces systèmes, les futurs avions électriques aient la capacité de parcourir des itinéraires plus longs, bénéficiant ainsi à davantage de passagers de vols plus propres et plus durables.

De l'idée à la réalité en un temps record

Ce qui est peut-être le plus surprenant est la rapidité avec laquelle Rolls-Royce a fait passer ce projet d'une simple idée à une réalité tangible. En moins de 2 ans, ils ont réussi à finaliser la conception et à la passer à la phase de tests. Et en parlant de tests, toutes les infrastructures et équipements nécessaires aux tests ont été conçus et construits en moins d’un an, une prouesse en soi !

Au-delà des batteries

Le système turbogénérateur présente un avantage crucial par rapport aux batteries : sa polyvalence. Non seulement il peut recharger les batteries, mais il peut également alimenter directement les unités de propulsion électriques, permettant ainsi aux avions de changer de source d'alimentation en cours de vol. De plus, à l’avenir, il est prévu que ce système puisse fonctionner avec des carburants durables et même de l’hydrogène.

Prochaines étapes

La recherche et le développement derrière cette technologie ont été soutenus financièrement par le ministère allemand de l’Économie et de l’Action climatique. Les premiers tests ont été essentiels pour valider et optimiser la conception, et l'équipe se prépare à de nouvelles phases de tests dans le but d'obtenir un moteur certifié aux performances leaders du marché.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up