Le premier transfert réussi d'embryons de rhinocéros au monde ouvre la voie à la sauvegarde des rhinocéros blancs du Nord de l'extinction

Le premier transfert réussi d'embryons de rhinocéros au monde ouvre la voie à la sauvegarde des rhinocéros blancs du Nord de l'extinction
Table
  1. Des avancées pionnières dans la conservation du rhinocéros blanc du Nord
    1. Une étape historique dans la reproduction assistée des rhinocéros
    2. Un projet collaboratif international
    3. Le dernier espoir des rhinocéros blancs du Nord
    4. Défis et réussites du processus
    5. Continuité du projet


Les défenseurs de la faune sauvage saluent cette réalisation révolutionnaire et y voient une étape potentielle vers la protection du rhinocéros blanc du Nord, une espèce en danger critique d'extinction.

Des avancées pionnières dans la conservation du rhinocéros blanc du Nord

Une étape historique dans la reproduction assistée des rhinocéros

Dans une réalisation sans précédent, le consortium international BioRescue a réalisé la première grossesse d'un rhinocéros grâce à une greffe d'embryon. La procédure a été réalisée dans la réserve d’Ol Pejeta, au Kenya, en septembre 2023, à l’aide d’un embryon de rhinocéros blanc du sud développé in vitro et transféré à une mère porteuse de la même espèce. Cet exploit représente une avancée cruciale dans les efforts visant à sauver le rhinocéros blanc du Nord de l’extinction.

Un projet collaboratif international

BioRescue, dirigé par l'Institut Leibniz pour la recherche sur le zoo et la faune sauvage (Leibniz-IZW), a réalisé 13 greffes d'embryons de rhinocéros, trois au Kenya et dix en Europe. Pour ce projet spécifique, des œufs ont été collectés sur Elenore, un rhinocéros blanc du sud au zoo de Pairi Daiza en Belgique, et fécondés avec le sperme d'Athos mâle au zoo de Salzbourg en Autriche. Les embryons ont été développés dans les laboratoires Avantea de Crémone, en Italie.

Le dernier espoir des rhinocéros blancs du Nord

Actuellement, il ne reste plus que deux rhinocéros blancs du Nord dans le monde, Najin et sa fille Fatu, qui vivent sous surveillance constante à Ol Pejeta. Le programme BioRescue a réussi à produire et congeler 30 embryons de rhinocéros blancs du Nord, prêts à être transférés à des mères porteuses dans le sud.

Défis et réussites du processus

Cette avancée en matière de procréation assistée est totalement nouvelle pour les rhinocéros, nécessitant le développement de protocoles et d’équipements spécialisés. Malgré le succès initial, la mère porteuse Curra et son petit n'ont pas survécu en raison de complications causées par de fortes pluies et une infection bactérienne. Cependant, cet incident n'a pas stoppé l'élan du projet.

Le projet BioRescue ne se concentre pas seulement sur la science, mais également sur le maintien de normes éthiques élevées, avec des évaluations constantes du bien-être animal et de la sécurité humaine. Cet effort est un exemple de collaboration internationale, impliquant des zoos européens, des scientifiques et des défenseurs de l'environnement du monde entier.

Continuité du projet

Avec la sélection d’un nouveau mâle leurre et de mères porteuses, la prochaine étape est la transplantation d’un embryon de rhinocéros blanc du Nord. Ce projet, financé par le ministère fédéral allemand de l'Éducation et de la Recherche, promet de constituer un changement significatif dans les efforts de conservation et pourrait marquer une étape importante dans la préservation des espèces menacées.

La tragédie de Curra et Ouwan, bien que décourageante, n'a pas entamé l'esprit de l'équipe, qui voit cet événement comme un pas en avant dans sa mission. Avec un soutien continu et une collaboration internationale, le projet BioRescue reste plein d'espoir et déterminé à ramener le rhinocéros blanc du Nord dans son habitat naturel.

Plus d'information: izw-berlin.de

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up