Le SLAC lance le laser à rayons X le plus puissant au monde

SLAC pone en marcha el láser de rayos X más potente del mundo
Table
  1. Innovation du Laboratoire national des accélérateurs du SLAC
  2. Du LCLS au LCLS-II : un saut exponentiel
  3. Les promesses du LCLS-II
  4. Un projet de fierté nationale


Le SLAC lance le laser à rayons X le plus puissant au monde

La science a révolutionné notre compréhension du monde à travers les images. Qu’il s’agisse d’observer une cellule ou le comportement d’animaux dans leur habitat, la capture visuelle fournit des informations uniques. Cependant, lorsqu’il s’agit de choses extrêmement petites ou rapides, la lumière ordinaire ne suffit pas. C’est là que les lasers à rayons X font la différence.

Innovation du Laboratoire national des accélérateurs du SLAC

Le Laboratoire national des accélérateurs du SLAC, qui relève du ministère de l'Énergie, a activé avec succès le laser à rayons X le plus puissant jamais créé : le laser à électrons libres à rayons X (XFEL) de la source de lumière cohérente Linac (LCLS). Cette merveille technologique est capable de produire jusqu’à un million d’éclairs de rayons X par seconde.

Du LCLS au LCLS-II : un saut exponentiel

En 2009, le monde a découvert pour la première fois le LCLS, un laser qui générait des impulsions de rayons X un milliard de fois plus brillantes que tout ce qui l'avait précédé. Cependant, sa capacité était limitée à 120 impulsions par seconde en raison de certaines limitations technologiques.

Le nouveau LCLS-II avancé, d'un coût de 1,1 milliard de dollars, surpasse de loin son prédécesseur. Il délivre jusqu'à un million d'impulsions de rayons X par seconde, soit 8 000 fois plus que le LCLS. De plus, son faisceau est en moyenne 10 000 fois plus lumineux.

LCLS et LCLS-II utilisent des électrons accélérés presque à la vitesse de la lumière pour générer ces puissantes lumières laser à rayons X. Ces électrons voyagent à travers des champs magnétiques « ondulés », générant des rayons X en zigzagant.

Les promesses du LCLS-II

Grâce à ce nouvel instrument, les chercheurs pourront analyser les matériaux quantiques avec une résolution jamais vue auparavant. Cela a le potentiel de révolutionner l’informatique, les communications, l’industrie durable et les technologies d’énergie propre. Cela permettra également d’étudier en profondeur des molécules biologiques, ce qui pourrait conduire au développement de nouveaux médicaments.

De plus, ce laser ouvrira de nouveaux champs de recherche, permettant d’étudier des phénomènes se produisant sur des échelles de temps extrêmement courtes.

Un projet de fierté nationale

Jennifer M. Granholm, secrétaire américaine à l'Énergie, a exprimé son enthousiasme et a félicité la talentueuse équipe du SLAC, soulignant l'importance de cette avancée dans la science des rayons X.

Selon Granholm, ce laser offrira une fenêtre sur le monde atomique et permettra aux États-Unis de rester à la pointe de la science des rayons X.

Via stanford.edu

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up