L'Islande va construire le premier tunnel au monde dans la chambre magmatique d'un volcan pour exploiter son énergie géothermique pratiquement illimitée.

L'Islande va construire le premier tunnel au monde dans la chambre magmatique d'un volcan pour exploiter son énergie géothermique pratiquement illimitée.
Table
  1. L'Islande s'enfonce dans un volcan pour exploiter son énergie géothermique illimitée
    1. Profiter de la chaleur de la Terre
    2. Des défis techniques redoutables
  2. Impact scientifique et économique


Le projet islandais Krafla Magma Testbed vise à transformer les énergies renouvelables en exploitant la chambre magmatique d'un volcan.

L'Islande s'enfonce dans un volcan pour exploiter son énergie géothermique illimitée

Inspirée par des œuvres comme « Voyage au centre de la Terre » de Jules Verne, l'Islande entreprend un projet pionnier dans le monde.

En 2026, le projet Krafla Magma Testbed (KMT) prévoit de forer un volcan pour accéder à sa chambre magmatique. L’objectif est d’exploiter les gaz très chauds du magma pour générer de l’énergie géothermique à une échelle jamais vue auparavant. Ce plan ambitieux vise à fournir une énergie renouvelable et illimitée aux foyers islandais, sans risquer de provoquer une éruption dans le volcan actif Krafla.

Profiter de la chaleur de la Terre

L'Islande utilise déjà l'énergie géothermique pour chauffer au moins 90 % de ses maisons et produire 70 % de son énergie totale. Cependant, les méthodes actuelles accèdent à des sources géothermiques plus froides, limitant ainsi leur efficacité.

En forant dans la chambre magmatique, où les températures atteignent jusqu'à 1 300°C, on peut obtenir de l'eau dans un état « supercritique », qui n'est ni liquide ni vapeur. Cette technique pourrait décupler la puissance générée par rapport aux centrales géothermiques conventionnelles.

Des défis techniques redoutables

L'emplacement de Krafla, l'un des sites volcaniques les plus actifs au monde et situé à la frontière tectonique de la dorsale médio-atlantique, présente à la fois des installations et des défis techniques. La chambre magmatique se trouve à seulement 1,5 à 3 km sous la surface, mais le forage dans ces conditions extrêmes nécessite des matériaux capables de résister à des températures élevées.

Fait intéressant, en 2009, une centrale géothermique islandaise a accidentellement foré la chambre magmatique de Krafla, fournissant des informations précieuses sur l'état du magma et confirmant qu'une telle exposition ne provoque pas d'éruptions.

Impact scientifique et économique

L’initiative KMT, au-delà de son potentiel énergétique, promet des avancées scientifiques significatives. Il permettra aux volcanologues d’étudier le magma de près et d’améliorer la surveillance et la prévision des éruptions volcaniques. De plus, cela pourrait révolutionner notre compréhension de l'activité volcanique, de la formation des continents et de l'énergie géothermique, ouvrant ainsi un nouveau chapitre tant dans le domaine des énergies renouvelables que dans la compréhension des profondeurs terrestres.

Via www.newscientist.com

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up