Mise en service du premier câble d'alimentation supraconducteur de 35 kV au monde

Mise en service du premier câble d'alimentation supraconducteur de 35 kV au monde
Table
  1. Shanghai inaugure le premier câble supraconducteur au monde
    1. Emplacement et capacité du projet
    2. Avantages de la technologie supraconductrice
    3. Innovations et avenir de la supraconductivité


Selon des sources chinoises, des ingénieurs de Shanghai ont installé et testé un câble d'alimentation supraconducteur de 1,2 km et 35 kV à charge maximale.

Shanghai inaugure le premier câble supraconducteur au monde

Shanghai a franchi une étape monumentale dans le domaine de l'électricité avec le lancement du premier câble supraconducteur de 35 kilovolts au monde. Cette innovation positionne la Chine comme l’un des leaders mondiaux dans les applications de transmission supraconductrice. Le projet, qui comprend le câble supraconducteur le plus long au monde doté de la capacité de transmission la plus élevée, représente une avancée cruciale dans les technologies de base pour le développement d'un nouveau système électrique en Chine.

Emplacement et capacité du projet

Le câble, installé dans le quartier commercial de Xuhui, mesure 1,2 kilomètre de long et relie deux sous-stations de 220 kV. Sa capacité actuelle conçue est de 2 200 ampères, ce qui en fait le premier projet de transmission supraconductrice réalisé par l'administration centrale du State Grid du pays.

Avantages de la technologie supraconductrice

Les câbles supraconducteurs, considérés comme l’une des technologies les plus révolutionnaires du secteur électrique, offrent de multiples avantages. Sa capacité de transmission dépasse largement celle des câbles classiques, réduisant considérablement les pertes lors du transport. Cette technologie est particulièrement utile dans les zones à forte densité de charge, offrant une nouvelle solution pour l’alimentation électrique des mégalopoles.

Xie Wei, ingénieur en chef de State Grid Shanghai Municipal Electrical Power Co., souligne qu'une ligne de transmission supraconductrice de 35 kV peut transmettre la même quantité d'énergie qu'une ligne traditionnelle de 220 kV, économisant ainsi 70 % de l'espace dans les galeries souterraines. . L’efficacité de ces lignes supraconductrices assure une alimentation électrique fiable et stable aux centres urbains des mégalopoles.

Innovations et avenir de la supraconductivité

Gan Zizhao, universitaire à l'Académie chinoise d'ingénierie, souligne l'importance des câbles supraconducteurs pour résoudre les problèmes d'alimentation électrique des grandes villes, dans le cadre des efforts de modernisation et de transformation du système électrique du pays. Avec une température de fonctionnement de -196 °C, nécessaire à la liquéfaction de l'azote liquide, la technologie supraconductrice minimise les pertes dans la transmission électrique grâce à une résistance quasi nulle.

Ce projet de câble supraconducteur à basse température est l'un des résultats de la coopération stratégique entre State Grid et le gouvernement municipal de Shanghai dans le domaine scientifique et technologique.

Auparavant, des scientifiques chinois avaient développé le premier prototype au monde de ligne de transmission hybride supraconductrice. Cette innovation pourrait faciliter la construction d'une ligne de 2 000 km reliant le Xinjiang aux provinces de l'Est du pays.

Le prototype de 10 mètres, combinant un câble supraconducteur et une ligne de transport de gaz naturel liquéfié, démontre la viabilité de cette technologie. La ligne permet de transmettre sans résistance près de 1 000 ampères de courant électrique à plus de 18 000 volts. Contrairement aux lignes électriques traditionnelles, l’espace entre le câble supraconducteur et la gaine extérieure est rempli de gaz naturel liquéfié à basse température, permettant le transfert simultané de l’électricité et des combustibles fossiles.

Wang Gengchao, professeur de physique à l'Université des sciences et technologies de Chine orientale à Shanghai, qualifie cette combinaison d'idée intelligente. Bien que les matériaux supraconducteurs ne soient pas nouveaux, leurs applications ont été limitées par la difficulté et le coût de création et de maintien d’un environnement à basse température.

Via cgtn.com

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up