Nouvelle membrane hybride autonettoyante capable de relancer le dessalement de l'eau

Nouvelle membrane hybride autonettoyante capable de relancer le dessalement de l'eau
Table
  1. Le dilemme du dessalement
  2. Innovation italo-émiro-américaine
  3. Cristaux dynamiques : le secret du succès
    1. Vers un avenir plus efficace


La technique de dessalement, clé pour obtenir de l'eau douce à partir de l'eau salée, est constamment confrontée au défi de la détérioration de ses membranes due au tartre. Mais une avancée scientifique pourrait changer radicalement ce scénario.

Le dilemme du dessalement

Bien qu’il s’agisse d’une technique révolutionnaire, le dessalement a ses obstacles. Les membranes, essentielles dans le processus de Osmose inverse, ils s'usent rapidement à cause d'accumulations qui réduisent leur efficacité. Jusqu'à présent, la solution consistait à procéder à des nettoyages chimiques, mais l'impact environnemental de ces nettoyages n'a pas été bien étudié.

Innovation italo-émiro-américaine

Un groupe de recherche conjoint entre l'Université de New York d'Abu Dhabi et le CNR (Istituto per la Tecnologia delle Membrane) de Rende, en Italie, a présenté une découverte révolutionnaire publiée dans la revue Nature. Ils ont développé une membrane hybride dotée de capacités autonettoyantes, ce qui pourrait représenter un tournant à 180 degrés dans le secteur du dessalement.

Cristaux dynamiques : le secret du succès

Le cœur de cette innovation réside dans l’utilisation de cristaux organiques thermosaillants, incorporés dans des polymères. Ces cristaux, appartenant à une nouvelle classe de matériaux dynamiques, ont la capacité de se dilater ou de se contracter brusquement sous l'effet des changements de température.

En fusionnant ces microcristaux avec des membranes conventionnelles, les scientifiques ont créé une membrane « intelligente ». Celui-ci est capable d’auto-ajuster la taille de ses pores et ses propriétés en fonction des changements thermiques. Lorsqu'ils sont chauffés, les cristaux à la surface de la membrane réagissent rapidement, élargissant les pores et éliminant le tartre et les dépôts. Ce procédé augmente le débit d'eau dessalée de plus de 43 % et prolonge considérablement la durée de vie utile de la membrane.

Vers un avenir plus efficace

Grâce à la capacité autonettoyante de ces membranes hybrides, une amélioration significative de l’efficacité des technologies de dessalement est attendue. Cela réduira non seulement les coûts d’exploitation, mais augmentera également la disponibilité d’eau douce pour les zones arides et côtières du monde entier. L’ère du dessalement intelligent est arrivée !

Via www.nature.com

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up