Nouvelle pompe à chaleur solaire expérimentale qui, en plus de produire de la chaleur et du froid, est également capable de produire de l'eau potable

Nouvelle pompe à chaleur solaire expérimentale qui, en plus de produire de la chaleur et du froid, est également capable de produire de l'eau potable
Table
  1. Un grand impact.
  2. Non seulement de la chaleur, mais aussi de l'eau
  3. Le secret : les cycles d’humidification et de déshumidification
  4. Maximiser l’efficacité
  5. Une solution adaptable


UN pompe à chaleur C’est déjà efficace en soi. Mais que se passerait-il si nous ajoutions une fonction qui, en plus de fournir du chaud et du froid, nous offrait de l'eau potable ? C’est exactement ce qu’ont réussi à faire des chercheurs de l’Institut national de technologie BR Ambedkar à Jalandhar, en Inde.

Un grand impact.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) suggère que, à l'échelle mondiale, l'utilisation de ces pompes pourrait réduire nos émissions de CO.2 d’ici 2030, en quantité équivalente aux émissions annuelles de toutes les voitures en Europe. En effet, elles peuvent fonctionner avec des sources d’énergie à faible teneur en carbone et sont 3 à 5 fois plus efficaces que les chaudières à gaz classiques.

Non seulement de la chaleur, mais aussi de l'eau

Le système développé par ces chercheurs ne fournit pas seulement du chaud et du froid. Grâce à une centrale solaire photovoltaïque, elle est également capable de produire de l'eau potable et de l'eau chaude sanitaire. Mais comment fais-tu ça?

Le secret : les cycles d’humidification et de déshumidification

Le procédé est basé sur un système HDH (Humidification/Déshumidification), qui ressemble au cycle naturel des pluies. Dans un humidificateur, l’eau salée entre en contact avec l’air et l’humidité se diffuse naturellement. Un déshumidificateur récupère ensuite l'eau fraîche par condensation. C'est une méthode simple et économique.

Parallèlement à cela, un cycle VCR (Vapor Compression Refrigeration) est utilisé. Ici, un réfrigérant change d’état en absorbant de la chaleur, refroidissant ainsi l’air. Bien que le réfrigérant utilisé, le R410A, soit progressivement abandonné en Europe en raison de son impact sur le réchauffement climatique, sa combinaison avec le système HDH est la clé de cette innovation.

Maximiser l’efficacité

Les chercheurs ont décidé de combiner le cycle HDH avec le VCR pour optimiser l'efficacité. L'évaporateur VCR agit comme un déshumidificateur supplémentaire pour le HDH. Bien que ce système consomme plus d’énergie, il utilise uniquement l’énergie solaire photovoltaïque. Le résultat est une plus grande production d’eau potable et une capacité de refroidissement plus efficace.

En effet, le système peut produire jusqu'à 5,5 litres d'eau douce par heure et jusqu'à 6,8 kW d'eau froide. Tout cela est encore optimisé par une disposition spécifique des composants dans une tour verticale, qui permet également de gagner de la place.

Une solution adaptable

Cette pompe à chaleur innovante est polyvalente. Il peut être utile dans les environnements industriels et résidentiels. Il est particulièrement pertinent dans les régions au climat chaud et humide, offrant une solution efficace et durable aux besoins fondamentaux.

Avec de telles propositions, l’avenir de la climatisation et de la production d’eau potable s’annonce plus prometteur et écologique que jamais.

Plus d'information: www.sciencedirect.com

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up