Un jeune ingénieur indien conçoit une moto propulsée à l'hydrogène et à l'éthanol à partir d'eau et de canne à sucre

Un jeune ingénieur indien conçoit une moto propulsée à l'hydrogène et à l'éthanol à partir d'eau et de canne à sucre
Table
  1. Caractéristiques des prototypes
  2. Fonctionnement et efficacité énergétique
  3. Processus de production de carburant


Un jeune ingénieur d'origine indienne, Vikrant Subhash Pawar, a conçu une moto fonctionnant avec un mélange d'hydrogène et d'éthanol. Cette invention a été sélectionnée pour le prestigieux concours James Dyson Award. La moto de Pawar promet non seulement de réduire considérablement les émissions de gaz polluants, mais cherche également à être une alternative durable et efficace aux carburants traditionnels.

Caractéristiques des prototypes

La moto de Pawar fonctionne avec un carburant composé d'hydrogène et d'éthanol, dérivé de l'eau et de la canne à sucre. L'éthanol est obtenu par la fermentation du jus de canne, tandis que l'hydrogène est produit par électrolyse de l'eau, en utilisant de l'eau « 0-TDS » et de l'hydroxyde de potassium comme électrolytes. Ce processus implique la séparation des atomes d’oxygène et d’hydrogène à l’aide d’un courant électrique.

Avec une vitesse maximale comprise entre 70 et 75 km/h, ce véhicule est capable de parcourir entre 50 et 55 km par litre de carburant. Son développement a duré deux ans et a abouti à une conception non seulement économe en carburant, mais également respectueuse de l'environnement.

Fonctionnement et efficacité énergétique

Pawar a apporté des modifications spécifiques au moteur et au carburateur pour les adapter à ce nouveau type de carburant. La moto utilise un moteur à combustion interne à quatre temps de 100 cm³ et un carburateur spécialisé pour gérer l'éthanol. Après avoir démarré avec de l'éthanol, un alternateur produit l'électricité 12V 3A, nécessaire pour générer de l'hydrogène gazeux qui se mélange à l'éthanol dans la chambre de combustion. Le pouvoir calorifique de ce mélange est de 34,78 kJ/g, et pour sa conception, Pawar a utilisé des plaques en acier inoxydable 316L.

Processus de production de carburant

Contrairement à l’essence, le carburant hydrogène-éthanol est moins nocif pour l’environnement. L'éthanol, provenant de sources végétales, est considéré comme une énergie renouvelable. Sa production implique le broyage et la filtration de la canne à sucre pour obtenir du jus, suivis d'un processus de fermentation et de distillation qui concentre l'éthanol à plus de 95 %, à partir d'une solution contenant entre 10 et 15 % de ce composé. .

Avant utilisation, l'éthanol est testé pour garantir une pureté de 99,98 %. De son côté, l’hydrogène est produit sans avoir recours à des sources d’énergie externes, au-delà de l’eau utilisée.

Via www.jamesdysonaward.org

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up