Une nouvelle étude affirme que boire de l’eau du robinet bouillie réduit la consommation humaine de nanoplastiques et de microplastiques

Une nouvelle étude affirme que boire de l’eau du robinet bouillie réduit la consommation humaine de nanoplastiques et de microplastiques
Table
  1. Une solution simple pour réduire les microplastiques dans l’eau potable
  2. La recherche et ses résultats
  3. Comment ça marche?
  4. Impact et efficacité


L’eau potable est une ressource vitale, mais elle est également devenue ces derniers temps une source d’inquiétude en raison de la présence de nano- et microplastiques (NMP) qui s’échappent des systèmes centralisés de traitement de l’eau. Ces particules de plastique représentent un risque potentiel pour la santé humaine à travers la consommation d'eau. Cependant, une étude récente a révélé une solution simple qui pourrait contribuer à atténuer ce problème : faire bouillir de l’eau.

Une solution simple pour réduire les microplastiques dans l’eau potable

Les nano- et microplastiques (NMP) ont envahi notre air, notre eau et notre sol à un point tel qu’ils se sont retrouvés dans le corps et le sang des humains et des animaux. Bien que de nombreuses méthodes aient été essayées pour éliminer ces minuscules particules de plastique, l’eau bouillante pourrait être une solution simple pour réduire leur présence dans l’eau potable.

La recherche et ses résultats

Selon une étude présentée par l’American Chemical Society (ACS), filtrer et faire bouillir l’eau du robinet contenant du carbonate de calcium pourrait contribuer à éliminer près de 90 % des plastiques. Les recherches indiquent que faire bouillir de l’eau dure (contenant plus de 120 mg L-1 CaCO3) peut éliminer au moins 80 % des NMP du polystyrène, du polyéthylène et du polypropylène d’une taille comprise entre 0,1 et 150 μm. Les températures élevées favorisent la nucléation du CaCO3 sur les NMP, entraînant l'encapsulation et l'agrégation des NMP dans les salissures CaCO3. Cette méthode simple de faire bouillir l’eau peut « décontaminer » les NMP de l’eau potable domestique, offrant ainsi une solution potentielle pour réduire l’absorption humaine de NMP par la consommation d’eau.

Comment ça marche?

Pour déterminer si l'eau bouillante pouvait éliminer efficacement les NMP de l'eau douce et de l'eau dure, l'équipe de recherche a collecté des échantillons d'eau dure et les a « épicés » avec diverses quantités de NMP. Après avoir fait bouillir l’eau pendant cinq minutes et l’avoir laissée refroidir, ils ont observé que l’eau bouillante naturellement riche en minéraux forme une substance crayeuse de carbonate de calcium appelée chaux. Des structures cristallines, ou « encrassements », qui se formaient lorsque la température de l'eau augmentait, encapsulaient les NMP.

Eddy Zeng, l'un des auteurs de l'étude, a expliqué que les salissures s'accumuleraient avec le temps, comme le fait souvent la chaux, et pourraient être nettoyées pour éliminer les plastiques. Tout tartre restant peut être éliminé en le filtrant à travers un filtre à café ou un autre filtre simple.

Impact et efficacité

Des expériences ont montré qu’une eau plus dure produisait un effet d’encapsulation plus prononcé. Par exemple, faire bouillir un échantillon d’eau avec 300 milligrammes de carbonate de calcium par litre a éliminé jusqu’à 90 % des NMP flottantes. Environ 25 % ont été éliminés en faisant bouillir de l'eau douce contenant moins de 60 milligrammes de carbonate de calcium par litre.

Plus d'information: Boire de l'eau bouillie du robinet réduit la consommation humaine de nanoplastiques et de microplastiques | Lettres sur les sciences et technologies de l'environnement (acs.org)

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up