Une nouvelle étude conclut que les pompes à chaleur domestiques alimentées à l'hydrogène pourraient réduire considérablement l'empreinte carbone du Royaume-Uni.

Une nouvelle étude conclut que les pompes à chaleur domestiques alimentées à l'hydrogène pourraient réduire considérablement l'empreinte carbone du Royaume-Uni.
Table
  1. Enquête
    1. Résultats
    2. Les références


Une étude récente du Centre for Advanced Resource Efficiency de l’Université de Sheffield a révélé que l'adoption de pompes à chaleur une source d'hydrogène dans les foyers britanniques pourrait réduire considérablement l'empreinte carbone des chaînes d'approvisionnement énergétiques. Publié dans Rapports scientifiques sur la naturela recherche met en évidence l'impact positif que les pompes à chaleur à hydrogène vert peuvent avoir sur les chaînes d'approvisionnement du Royaume-Uni, offrant une alternative durable aux défis actuels liés aux prix de l'énergie, à la pollution et à la dépendance aux combustibles fossiles.

Le besoin de solutions énergétiques durables et à faibles émissions de carbone est plus critique que jamais au Royaume-Uni, où la hausse des prix de l’énergie, ainsi que la pollution et la dépendance aux combustibles fossiles, menacent la durabilité, la sécurité énergétique et la résilience du secteur de la construction.

Dans ce contexte, l'étude réalisée par le professeur Lenny Koh et le Dr Moein Shamoushaki, en collaboration avec le South Yorkshire Sustainability Centre, propose une solution innovante : pompes à chaleur à source d'hydrogène.

Enquête

La recherche a réalisé une analyse de la chaîne d’approvisionnement pour évaluer l’impact environnemental des pompes à chaleur alimentées à l’hydrogène vert, produit à partir d’énergies renouvelables.

Divers scénarios de chaîne d'approvisionnement ont été explorés pour comparer leurs empreintes carbone et évaluer leur impact sur l'énergie au Royaume-Uni, fournissant ainsi une compréhension globale du cycle de vie des pompes à chaleur et de leur impact environnemental au fil du temps.

Résultats

Les résultats de l'étude indiquent que Utiliser l’hydrogène vert comme source d’énergie pour les pompes à chaleur, plutôt que de dépendre du réseau électrique ou du gaz naturel, pourrait réduire considérablement l’empreinte carbone associée à la production d’énergie.. Cette approche aligne non seulement la décarbonation sur l'objectif de zéro émission nette du Royaume-Uni, mais suggère également que la création d'une nouvelle ligne de fabrication de pompes à chaleur pourrait réduire considérablement l'impact environnemental global.

L’adoption de technologies et de carburants propres et renouvelables est essentielle pour atténuer l’impact environnemental dans le secteur national. Cette étude met en évidence le potentiel d'une stratégie de zéro émission nette pour les pompes à chaleur, en termes d'atténuation des impacts écologiques, d'attraction des investissements, d'obtention du soutien des autorités locales et d'influencer les décideurs à allouer davantage de ressources financières à l'expansion des sources. les énergies renouvelables et leur intégration dans le réseau.

L'étude de l'Université de Sheffield fournit une base solide pour la prise de décision politique, en proposant des filières d'approvisionnement plus respectueuses de l'environnement pour les pompes à chaleur. En promouvant l'utilisation de l'hydrogène vert, le Royaume-Uni peut répondre aux préoccupations liées à l'empreinte carbone des pompes à chaleur conventionnelles, marquant ainsi une étape importante vers la durabilité énergétique et la résilience du secteur de la construction.

Les références

  • Koh, L. et Shamoushaki, M. (Date de publication). "Impact des pompes à chaleur à source d'hydrogène sur les chaînes d'approvisionnement du Royaume-Uni." Rapports scientifiques sur la nature.

Via www.sheffield.ac.uk

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up