Une nouvelle étude explore comment l’impact du flux d’air des parcs éoliens augmente l’efficacité

Une nouvelle étude explore comment l’impact du flux d’air des parcs éoliens augmente l’efficacité
Table
  1. Étude
  2. Impact des parcs éoliens sur la configuration des vents
  3. Cadre de modélisation développé
  4. Avenir


Les chercheurs de l'UBCO révolutionnent la prévision de l'énergie éolienne et améliorent l'efficacité des parcs éoliens grâce à leur cadre de modélisation innovant, TOSCA.

Les parcs éoliens représentent une source d’énergie renouvelable de plus en plus populaire dans le monde. Cependant, au-delà de sa capacité à générer de l’énergie propre, les chercheurs commencent à étudier son impact sur les modèles atmosphériques et sur l’environnement. Cet article se penche sur une étude récente de l'Université de la Colombie-Britannique, d'Okanagan et de l'Université technique de Delft, qui explore comment ces installations peuvent modifier les flux d'air, afin d'optimiser leur efficacité et de minimiser leur impact environnemental.

Étude

Des chercheurs de l'UBC Okanagan, en collaboration avec l'Université de technologie de Delft aux Pays-Bas, ont entrepris une étude pionnière utilisant des simulations à grande échelle pour mieux comprendre comment l'air se déplace à travers et à l'intérieur des parcs éoliens. L’objectif est de développer un cadre de modélisation qui améliore les prévisions et la productivité de l’énergie éolienne, tout en évaluant la manière dont les grands parcs éoliens peuvent modifier la configuration naturelle des vents.

Impact des parcs éoliens sur la configuration des vents

Les parcs éoliens, en raison de leur taille, peuvent modifier considérablement la structure du vent qui les traverse. Ce phénomène, étudié par les chercheurs, affecte la couche limite atmosphérique, qui est la partie de l'atmosphère où le vent interagit directement avec la surface de la Terre, affectant la vitesse, la température et la pression du vent avec l'altitude. L'emplacement précis des parcs éoliens, ainsi que la disposition des éoliennes, deviennent cruciaux pour maximiser la production d'énergie et éviter une production d'électricité sous-optimale.

Cadre de modélisation développé

Le cadre de modélisation développé, appelé Toolbox for Stratified Convective Atmospheres (TOSCA), permet des simulations approfondies de la turbulence créée par les grands parcs éoliens dans des conditions atmosphériques réalistes. Cette avancée représente une étape importante vers la compréhension et l’optimisation de l’impact des parcs éoliens sur l’environnement et de leur efficacité énergétique.

Avenir

Cette étude fournit non seulement un outil précieux aux ingénieurs qui conçoivent des parcs éoliens, mais offre également un aperçu de la manière de maximiser l'efficacité énergétique et de minimiser les impacts environnementaux négatifs de ces installations. Avec l’aide de TOSCA, l’industrie éolienne peut évoluer vers un avenir plus durable et économiquement viable.

Les recherches menées par l'UBC Okanagan et la TU Delft soulignent l'importance de comprendre et d'atténuer l'impact environnemental des parcs éoliens. Grâce au développement de TOSCA, cette étude offre de nouvelles pistes pour optimiser la production d’énergie éolienne.

Via UBC Okanagan

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up