Une startup française conçoit une batterie thermique « biosourcée » capable de stocker jusqu'à cinq fois plus de chaleur que l'eau

Une startup française conçoit une batterie thermique « biosourcée » capable de stocker jusqu'à cinq fois plus de chaleur que l'eau


Dans le domaine énergétique, le stockage thermique représente une solution cruciale pour gérer la demande et l’offre de chauffage dans différents contextes. Contrairement à l’électricité, la chaleur peut être stockée relativement facilement dans des matériaux tels que l’eau, la céramique, le sable ou la brique réfractaire. Cependant, ces méthodes traditionnelles, basées sur la chaleur sensible, se heurtent à des limites en termes de capacité et d'efficacité.

La demande énergétique des réseaux de chaleur est très variable et influencée par des facteurs tels que le climat, l’heure de la journée et les saisons de l’année. Cette variabilité représente un défi important pour l’équilibre entre l’offre et la demande. C'est là que l'innovation de Grims Énergies, en collaboration avec le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), marque un avant et un après dans le stockage de l'énergie thermique.

Grimsbox, une solution modulaire qui utilise des matériaux à changement de phase (MCP) pour stocker la chaleur.

Les matériaux à changement de phase possèdent la capacité de changer d’état physique à une température spécifique, processus au cours duquel ils absorbent, stockent ou libèrent une quantité importante d’énergie thermique. Plus précisément, ces matériaux captent la chaleur latente lors de leur transition du solide au liquide et la libèrent lorsqu'ils reviennent sous forme solide.

Grims Energies affirme utiliser un MCP « biosourcé » qui aurait une densité de stockage cinq fois supérieure à celle de l'eau. La batterie Grimsbox est équipée d'un échangeur thermique tubulaire dans lequel passe un fluide caloporteur pour apporter ou évacuer de la chaleur. Le système intègre également de la mousse métallique, un matériau poreux composé de métal et de lames d'air, qui optimise les échanges thermiques avec le MCP.

Conçu principalement pour les réseaux de chaleur urbains, Grimsbox peut également être utilisé dans les habitations individuelles, et notamment dans les usines où il peut être utilisé pour récupérer et valoriser la chaleur perdue.

La technologie Grimsbox a été mise en œuvre pour la première fois en 2022 dans le quartier Eureka de Castelnau-le-Lez, à Montpellier. Eureka est un projet pilote de 39 hectares, conçu autour de trois axes principaux : la connectivité, l'écologie et la diversité intergénérationnelle. Dans ce cadre, des modules de batteries thermiques Grimsbox ont été installés dans les sous-stations du quartier, points intermédiaires entre la centrale thermique et les utilisateurs finaux. Les batteries thermiques ont des capacités allant de 30 à 100 kWh. Ces installations permettent de gérer efficacement les pointes de demande de chauffage dans le quartier.

Plus d'information: GRIMS Énergies

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux. Merci!

Le plus lu :

Go up